Accueil » Films 1970s » R de Tobias Lindholm et Michael Noer (2014)

R de Tobias Lindholm et Michael Noer (2014)

Film carcéral co-réalisé par Tobias Lindholm, réalisateur de Hijacking et scénariste de La Chasse et par Michael Noer, réalisateur de Northwest, R est un film qui nous plonge dans le quotidien d’une prison au Danemark. Tour à tour violent et émouvant, le film s’intéresse à l’animalité mais aussi à la fragilité inhérente à un être humain emprisonné.

Un jeune Danois du nom de Rune est envoyé en prison et découvre un monde hiérarchisé et violent. Au départ en position de faiblesse, il va peu à peu s’intégrer et devenir un acteur majeur de ce monde criminel carcéral. Ce postulat de départ peut paraître un tantinet éculé, on pense aussi bien à Animal Factory de Steve Buscemi sur la fragilité du nouveau venu en prison qu’au Prophète de Jacques Audiard sur la criminalisation d’êtres en mal de protection. C’est dans la forme que le film diffère, plus proche du réalisme brutal de la trilogie Pusher de Winding Refn que de l’esthétisation d’un Jacques Audiard, R parie sur une immersion totale de son spectateur grâce à sa dimension quasi-documentariste.

Autre choix des réalisateurs, l’absence totale de musique qui est ici remplacée par des sifflements stridents. Ils ont pour but de traduire l’état d’esprit tourmenté du héros confronté à une violence permanente. Mention spéciale à l’acteur Pilou Asbaek, par ailleurs seul acteur professionnel du film dont la justesse de l’interprétation crédibilise pleinement cette épopée criminelle. Le reste du casting est aussi bien composé d’anciens prisonniers que d’anciens surveillants de prison qui ont chacun pu donner leurs conseils aux réalisateurs afin de rendre le récit le plus authentique possible. Véritable école du crime, la prison est ici décrite comme un endroit où l’individu doit enfreindre la loi pour se protéger. À milles lieues de la glamourisation puérile de la criminalité, R nous parle de destins brisés sans jamais tomber dans un misérabilisme agaçant. Film de genre doté d’une certaine dimension sociale, R est un film exemplaire qui reflète la grande qualité des productions cinématographiques danoises de ces dernières années.

Benji SIVI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s