Accueil » Films 1970s » APPORTEZ-MOI LA TÊTE D’ALFREDO GARCIA de Sam Peckinpah (1974)

APPORTEZ-MOI LA TÊTE D’ALFREDO GARCIA de Sam Peckinpah (1974)

Apportez moi la tête d’Alfredo Garcia a été réalisé par Sam Peckinpah en 1973. Considéré comme son film le plus personnel, c’est une œuvre inclassable qui mêle à la fois road-movie, polar et thriller psychologique.
El Jefe, un riche propriétaire mexicain apprend que l’homme qui a mis sa fille enceinte se nomme Alfredo Garcia, il offre donc un million de pesos à celui qui lui ramène sa tête. Bennie (Warren Oates) un ancien officier de l’armée américaine qui travaille désormais dans un bar. Il s’intéresse à l’affaire et apprend qu’Alfredo Garcia est en réalité mort dans un accident de voiture la semaine précédente. Bennie part donc à la recherche du corps en compagnie d’une prostituée du nom d’Elita qui a par ailleurs fréquenté Garcia. Elita symbolise l’espérance pour Bennie, la tendresse qu’il lui porte semble être la seule chose qui compte vraiment à ses yeux.

Tous les personnages du film sont des marginaux, des âmes errantes dont les destinées se télescopent. Le personnage de Bennie est en réalité un être profondément banal qui s’est volontairement mis en retrait après une existence que l’on imagine tourmentée. Si il s’intéresse à cette affaire, c’est véritablement pour redonner un sens à sa vie. Alfredo Garcia est un film où l’on s’intéresse d’avantage aux personnages plutôt qu’à l’intrigue. Ici, on voit le personnage de Bennie basculer dans la cupidité et la violence dans l’espoir d’une vie meilleure, sa descente aux enfers est parfaitement mise en scène par Peckinpah. En effet, même les tueurs aux trousses de Bennie semblent moins menaçants que ses propres démons. Il est rongé par le doute, par la culpabilité et par une haine terrible qu’il est incapable de contrôler. En ce sens, on peut faire un parallèle avec Chiens de Paille, autre film de Peckinpah où un homme (Dustin Hoffman) au départ assez banal est poussé dans ses derniers retranchements, il passe à un état quasi sauvage et entre ainsi dans une spirale de violence absolue.

Dans Alfredo Garcia, la fuite est impossible et la désillusion totale, on y voit un Bennie de plus en plus désabusé qui noie son chagrin dans l’alcool.
La tête d’Alfredo Garcia symbolise à elle seule le poids sur la conscience de Bennie, un fardeau trop lourd à porter pour un seul homme.
Comme dans bon nombre de films du grand Peckinpah, l’ambiguïté qui caractérise les personnages enrichit considérablement le récit et lui donne une réelle dimension humaniste. En effet, on y voit des personnages fragiles et imparfaits qui doutent et se trompent, Peckinpah refuse en effet l’héroïsme de bas étage et dépeint des personnalités réellement complexes.

Sam Peckinpah

Malgré toutes ses mésaventures, Bennie souhaite finir la mission, il est entré dans une sorte de transe qui mêle folie et violence et ne peut en sortir qu’une fois l’objectif atteint.
Warren Oates, acteur fétiche de Peckinpah (Major Dundee, La Horde Sauvage) et de Monte Hellman (Macadam à deux-voies, The Shooting) livre ici une performance ahurissante et totalement maitrisée.
Alfredo Garcia est, en somme, un film coup de poing qui n’épargne en rien le spectateur et le fait entrer dans les profondeurs d’un esprit tourmenté. C’est une oeuvre à la fois sinistre et sublime, une course vers la mort majestueusement filmé par Sam Peckinpah qui livre ici l’un de ses meilleurs films.

Ben SIVIGNON

Publicités

Une réflexion sur “APPORTEZ-MOI LA TÊTE D’ALFREDO GARCIA de Sam Peckinpah (1974)

  1. Mardi 28 mai à 20h à l’Institut Lumière (Lyon 8), le classique « Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia » sera présenté et analysé par François Causse, spécialiste de Sam Peckinpah et auteur de « Sam Peckinpah » (Dreamland).
    Signature de son livre (épuisé en librairies !) après la séance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s